Avant une séance d’ostéopathie, il est préférable que votre cheval ne soit pas sous anti-inflammatoires (ceci pouvant fausser les tests de mobilité puisque la douleur indique au corps les limites à ne pas dépasser).
Veillez également à ne pas monter votre cheval dans les 2h qui précèdent la consultation, puisque à chaud, les blocages sont moins perceptibles.

Votre ostéopathe se déplace sur rendez vous. Une séance dure environ 1h et se déroule de préférence dans un endroit calme et confortable.

Il faut prévoir quelques jours de repos et une bonne semaine avant la reprise d’une compétition.

 

Une séance d’ostéopathie se déroule en 7 parties :

L’anamnèse

La consultation commence par la constitution du dossier du patient, avec ses antécédents traumatiques et médicaux. On précisera si l’animal est sous traitement allopathique, son type d’alimentation et son activité.


La palpation

Elle permet d’établir l’état de santé de l’animal et de détecter les zones chaudes (inflammation), froides (défaut d’innervation) ou dures (contracture, suros…)


L’examen locomoteur

L’ostéopathe observe l’animal en statique puis en mouvement afin de détecter les boiteries s’il y en a. Cet examen va également nous permettre d’observer la mobilité de chaque articulation en mouvement. Cela va nous donner une idée sur les blocages ostéopathiques potentiels.


Les testings

Ils consistent à mobiliser les articulations afin de détecter les pertes de mobilité articulaire, de dresser un bilan, de corréler les dysfonctions ostéopathiques du cheval et cibler celle qui faudra traiter.


Les corrections

Les manipulations visent à réduire les dysfonctions, à supprimer la douleur ou le trouble qu’elles occasionnent, afin de rééquilibrer l’organisme et rétablir l’homéostasie.


Rédaction d’un rapport de visite et conseils au propriétaire

La consultation se clôture par la remise d’un rapport de visite ostéopathique accompagnée de conseils spécifiques à chaque cas.


La rééducation

Quelques jours de repos vont permettre au corps d’éliminer ses tensions et de se rééquilibrer librement (2 à 5 jours). Puis une reprise progressive du travail parfois suivit d’exercices spécifiques en fonction des zones traitées.