Quelques signes alarmant pour quelques disciplines :

* CSO :

  • le cheval saute « plat » il n’utilise pas son dos, refuse ou se précipite sur l’obstacle
  • il réceptionne toujours sur le même pied
  • il a du mal à tourner court
  • les postérieurs traînent ou ne passent pas
  • rotation du bassin au passage des postérieurs
  • le cheval se décale au planer
  • ruade après l’obstacle.

* Trotteur :

  •  les hanches glissent vers la partie externe de la piste, il dévie sa trajectoire
  •  Le cheval prend le galop, se met facilement à la faute
  •  en cas de perte de performance.

* Galopeur :

  • perte de propulsion des postérieurs
  • pas d’engagement
  • gère mal sa respiration
  • ses performances diminuent.

* Dressage :

  • encolure rigide
  • dos raide sous la selle, dissymétrie d’incurvation
  • manque de souplesse générale
  • difficulté à changer de rythme.
  • difficultés dans la réalisation de toute les figures de dressage
  • Le trot assis est mal supporté. Des défenses existent lors de sollicitations transversales ou longitudinales brusques. Les cercles serrés, le rassembler et la cession à la jambe sont des exercices difficiles s’il existe des dorsalgies.
  • Lors du  » passage  » le cheval effectue des mouvements saccadés ou il présente une difficulté pour ramener correctement un antérieur;
  • Lors du  » piaffer  » le cheval ne parvient pas à réaliser un trot élastique et élevé, ou il présente un problème de rassembler car un de ses postérieurs ne s’engage pas assez,
  • Lors du  » changement de pied en l’air  » le cheval repasse au trot ou au pas
  • Lors de la  » cession à la jambe  » la tête ne veut pas s’orienter du côté opposé à la direction du déplacement

* Western :

  • a des difficultés à bouger ses épaules et/ou ses hanches
  • n’est plus régulier dans ses allures…

 

* Endurance :

récupère moins vite qu’avant…


* Randonnée :

  • s’affaisse au sanglage
  • manque d’activité
  • perd le moral…